Pierre Perret

Pierre Perret - Ma Nouvelle Adresse

rate me

Ce hall de gare pavoisé de rouges à lèvres et de hasards

Où bat le cœur des banlieusards plein de sanglots et de baisers

N'aura jamais su me griser

Ce hall de gare pavoisé de solitudes plein tarif

Et de marques d'apéritifs et de bonheurs synthétisés

Je m'en suis désapprivoisé

Prenez ma nouvelle adresse

Je vis dans le vent sucré des îles nacrées

Et à ma nouvelle adresse

Une fille s'amuse à rire de mes souvenirs

Et ce boulot qui m'usait tant, qui me laissait tant épuisé

Devant ma machine à fraiser que j'en suait l'eau et le sang

N'aura jamais su me griser

Et de ce patron si charmant et du banquet de fin d'année

Et de médailles arrosées, et de mes copains militants

Je m'en suis désapprivoisé

Prenez ma nouvelle adresse

Je vis dans le vent sucré des îles nacrées

Et à ma nouvelle adresse

Une fille s'amuse à rire de mes souvenirs

Les fins de mois les repas bâclés devant le match à la télé

Les infos chloroformisées et les pubs de mousse à raser

N'auront jamais su me griser

De cet air de robot content, de cette course avec le temps

De ces amours en pointillés qui mourraient avant d'être nées

Je m'en suis désapprivoisé

Prenez ma nouvelle adresse

Je vis dans le vent sucré des îles nacrées

Et à ma nouvelle adresse

Une fille s'amuse à rire de mes souvenirs

Oui mes amis j'ai largué tout pour l'archipel des Tuamotu

Où quel que soit le cours du franc on offre son poisson vivant

Pour une poignée de riz blanc

Mon copain Jacques a mis les bouts toutes voiles dehors et vent debout

Il chante dans les Alizés quelques chansons dont le succès

N'aura jamais su le griser

Prenez sa nouvelle adresse

Il vit dans le vent sucré des îles nacrées

Et à sa nouvelle adresse

Une fille s'amuse à rire de ses souvenirs.

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found