Patrick Bruel

Patrick Bruel - Demain

rate me

Demain, c'était

descendre l'Amazone

Demain, apprendre à parler portugais

Demain, replanter des iris jaunes

Demain, finir de peindre après l'été

Demain, elle avait tant de choses à faire

Sauter, de nuit, en parachute

Virtuose au violoncelle

Etre en lumière quelques minutes

Alors elle vit, elle rit, elle danse

Demain, elle verra bien

La couleur de la chance

Demain, elle voulait juste avoir le temps

Demain, d'apprendre à nager à Norbert

Demain, de lui montrer les éléphants

Demain, de lui dire qui est Gulliver

Demain, si elle pouvait sentir passer

Quelques rides sur son visage

Pouvoir dire "Je t'aime à jamais"

Et croire que c'est un long voyage

Alors elle vit, elle rit, elle danse

Demain, la regarde de loin

Et s'approche en silence

Demain, demain s'arrête un soir de mai

Demain, plutôt grand brun et très bavard

Demain, la lune était rouge et mouillée

Et lui, lui il avait les yeux très noirs

Demain, il l'a serrait si tendrement

L'amour riait avec la mort

Si fort qu'elle, elle en a gardé

Pour toujours les deux dans le corps

Pourtant elle rit, elle vit, elle danse

Demain, elle verra bien

La couleur de la chance

Demain, mais c'est déjà passé demain

Demain, les iris et la peinture bleue

Demain, Norbert aura 5 ans en juin

Pour lui, elle ouvre grand les yeux

Demain, surtout, surtout pas dormir

De peur de rater un matin

De laisser quelques heures s'enfuir

De peur de rêver à demain

Alors elle rit, elle vit, elle danse

Demain, elle sait trop bien

La couleur de sa chance

Mais tant qu'elle vit, elle rit, elle danse

Demain la regarde de loin

Et s'approche en silence

Et s'approche en silence

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found