Keny Arkana

Keny Arkana - Vie d'artiste

rate me

C'est pas pour moi vos caméras, petite n'a pas changé de bord,

J'suis celle que l'on prenait de haut, le nez toujours fourré dehors

Tu t'rappelles petite sauvage toujours entourée de fauves,

Belle étoile livrés à nous mêmes, pointés du doigt mais enfants d'une force

Dis tu t'rappelles même sans rien on fonce, la chance souris à l'audace même

Alors bouche toi les tympans quand parlent les prêcheurs du blasphème

Les p'tits teigneux ne s'rendent pas, oui j'ai osé dire non !

Je les écouterai quand ils parleront d'humanité avant de parler de millions

sous les néons oui j'ai rêvé de m'en sortir.

mais comment guérir de la pénombre quand celle du monde est encore pire

Alors je lutte contre mes démons, sortie de mes années sordides

Moi je connais pas la vie d'artiste, ma vie entière c'est du hors piste

à avancer dans le désert, ou posticher sur ma thune,

à matter la pente abrupte entre le ciment et la lune.

Oui pour marcher dans la lumière, j'attends pas que les spots s'allument

C’est au nom de l'enfant d'hier que mon insolence vous salue

Rien à carrer de la vie d'artiste !

Petite n'a pas changé de bord

J'suis celle que l'on prenait de haut

Le nez toujours fourré dehors

Je me moque de l'or, pourtant

Captive comme toi, gosse de Babylone

mais pas dans vos cases qui nous cassent.

Laissez moi penser, j'ai pas besoin de pilote

Rien à carrer de la vie d'artiste !

Petite n'a pas changé de bord

J'suis celle que l'on prenait de haut

Le nez toujours fourré dehors

Je me moque de l'or, pourtant

Captive comme toi, gosse de Babylone

mais pas dans vos cases qui nous cassent

Laissez -moi penser, j'ai pas besoin de pilote.

C'est pas pour moi tout vos trophées, j'suis celle qu'on condamnait au pire

Tête brûlée, rêves atrophiés, tout votre système m'a fait vomir.

Vos rêves de star ne sont pas miens, comment pourriez vous me comprendre ?

j'confonds pas le but avec le moyen, et j'vois bien que le monde tremble

Tu t'rappelles de nos promesses, tu t'rappelles le temps les a-t-elle emportées ?

Oui l'eau a coulée sous les ponts et depuis qui a emporté

Arbitraire loi des hommes, loin du coeur même près des yeux

Justiciers de pacotille, ici des hommes se prennent pour dieu

Tu t'rappelles, issue d'une jeunesse furieuse p'tite éternelle fugueuse

Éprise de liberté, je m’en tape de faire du buzz

Je suis l'artiste de personne, j'suis la plume de mon âme

Qui était là quand petite fille domiciliait sur macadam, personne !

Monde de chiens, j'rentrerai plus dans sa cabane !

Antisystème et je fais du rap, oui je représente ton amalgame

Adolescence sous les étoiles ou l'odyssée d'une cavalcade

J’en garde les traces et j'oublie pas combien l'homme peut être un bâtard

Rien à carrer de la vie d'artiste !

Petite n'a pas changé de bord

J'suis celle que l'on prenait de haut

Le nez toujours fourré dehors

je me moque de l'or, pourtant

Captive comme toi, gosse de Babylone

mais pas dans vos cases qui nous cassent

Laissez- moi penser, j'ai pas besoin de pilote

Rien à carrer de la vie d'artiste !

Petite n'a pas changé de bord

J'suis celle que l'on prenait de haut

Le nez toujours fourré dehors

Je me moque de l'or, pourtant

Captive comme toi, gosse de babylone

Mais pas dans vos cases qui nous cassent

Laissez- moi penser, j'ai pas besoin de pilote

L’industrie c'est pas pour moi, à part me faire péter les plombs

Qu’est-ce que je fosu là et en même temps je peux pas maintenant jeter l'éponge

Tiraillée depuis longtemps, l'idéal maintenu sous les ponts

Petit pion du matraquage, aime prendre le public pour des cons

J’ai fuis la musique, non je ne suis pas un produit

sans télé ni radio, on me disait que ce serait impossible .

Artiste sincère, pour gens sincères, oui on a retourné leurs schémas,

quand tous disaient que fallait se plier ou qu'ça ne marcherait pas

fuck tes dires, fuck tes normes, fuck toutes tes barrières !

si ça marche c'est les gens qui porteront ma zic de toutes les manières

J’ai fait mes armes dans l'ombre, j'dois rien à dégun oui j'ai roulé ma bosse

J’ai pas fait la hess, j'ai pas de grand frère et j'suis là sans avoir clashé personne

J’ai pas renié un seul de mes principes, tu peux parler

Mais si mon coeur était mon fond de commerce ,je t'aurai sorti un album par année

si j'ai failli tout plaquer c'est qu'ici j'me sens à l'étroit

Difficile d'imaginer le poids, alors j'écris à la belle étoile

Rien à carrer de la vie d'artiste !

Petite n'a pas changé de bord

J'suis celle que l'on prenait de haut

Le nez toujours fourré dehors

Je me moque de l'or, pourtant

captive comme toi, gosse de Babylone

mais pas dans vos cases qui nous cassent

Laissez- moi penser, j'ai pas besoin de pilote

Rien à carrer de la vie d'artiste !

Petite n'a pas changé de bord

j'suis celle que l'on prenait de haut

Le nez toujours fourré dehors

Je me moque de l'or, pourtant

captive comme toi, gosse de Babylone

mais pas dans vos cases qui nous cassent

Laissez -moi penser, j'ai pas besoin de pilote

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found