Francis Cabrel

Francis Cabrel - Au Matin Des Mauvais Jours

rate me

Ces soirs-là le ciel était de marbre

Des larmes de cire au fond des yeux

On regardait couler des grands arbres, des ruisseaux bleus

C'est fou ce que l'on rêve quand on est heureux

Le chemin montait vers les étoiles

Et nous nous promenions au milieu

Tu posais des grandes fleurs opales sur mes cheveux

C'est fou ce que l'on rêve quand on est deux

Même dans le froid du matin, même sur la banquette d'un train

Même dans un train de banlieue

Même au fond de notre deux pièces sur cour

Même au matin des mauvais jours

Des mauvais jours quand on est deux

Même dans le froid du matin, même sur la banquette d'un train

Même dans un train de banlieue

Même au fond de notre deux pièces sur cour

Même au matin des mauvais jours

Il ne me reste plus qu'une image

De ta frange au dessus de mes yeux

Et quelques gouttes d'un ruisseau étrange, venu des cieux

C'est fou ce que l'on rêve quand on est deux.

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found