William Sheller

William Sheller - Les Machines Absurdes

rate me

J'ai rêvé un soir de solitude

Avec exactitude une heure au bord de l'eau

J'ai cru voir avec incertitude

Des machines absurdes passer sur les flots

Vers les lumières oranges

Les gens ça les dérangent

Que je ne sache pas auquel ressembler

Vous aviez l'air étrange

Des yeux de mauvais ange

Que je ne veux plus oublier

J'ai le mal du cœur en altitude

Dans l'immensitude de mon ciel aimé

C'est faut croire une fâcheuse habitude

Et j'ai peu d'aptitude à la vouloir changer

Vers les lumières oranges

les gens ça les dérangent

Que je ne sache pas auquel ressembler

Vous aviez l'air étrange

Des yeux de mauvais ange

Que je ne veux plus oublier

J'ai rêvé un soir de solitude

A des machines absurdes une heure de mon passé.

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found