William Sheller

William Sheller - Cuir De Russie

rate me

On sortait tous les soirs aux neiges de Chrismas

En dansant sur la glace au son d'un violon.

T'es partie sans raison.

J'ai perdu ta trace.

Et j'suis resté sur place

Dans la fanfare d'un monde bizarre

Où tu ne viendras plus me voir,

Où je finirai plus tard

Par me sentir un peu peinard.

D'un mal bizarre,

Enveloppé d'un papier noir

Et qui se déchire comme notre histoire,

Un monde bizarre.

On lancait des pourboires aux traineaux qui passent

Quand les cochers de Weimar chantaient nos chansons.

T'as perdu ton violon

Et les années passent

Et j'suis resté sur place

Dans le brouillard d'un monde bizarre

Où tu ne viendras plus me voir,

Où je finirai plus tard

Par me sentir un peu peinard.

D'un mal bizarre,

Enveloppé d'un papier noir

Et qui se déchire comme notre histoire,

Un monde bizarre

Un monde bizarre

Où tu ne viendras plus me voir,

Où je finirai plus tard

Par me sentir un peu peinard.

D'un mal bizarre,

Enveloppé d'un papier noir

Et qui se déchire comme notre histoire,

Un monde bizarre.

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found