William Sheller

William Sheller - Ca Ne Sert À Rien

rate me

Je joue sur un piano

Qui garde en tête

Tous les prestissimos

De nos jours de fête

Pour y briser mes mains

Qui se souviennent de toi

Et pour jeter par la fenêtre

Mes mélodies qui ne servent plus à rien.

Je chante des chansons

Qui gardent en tête

Le vin que nous buvions

Les soirs de fête

Pour briser mes refrains

Qui ne parlent que de toi

Et pour sortir dedans ma tête

Les Julien Clereries que l'on aimait bien.

C'est idiot peut-être

Mais ça me fait du bien,

Même si, peut-être,

Ça ne sert à rien.

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found