Serge Reggiani

Serge Reggiani - Pablo

rate me

L'Espagne avait Goya et Velásquez aux murs de son Prado ...

L'Espagne avait l'âme de Don Quichotte et l'âne de Sancho

Quand tu es né d'un aigle et de Carmen,

D'un marin de Colomb et de Chimène,

Des vignes de l'Andalousie et du sang d'un toro,

Pablo.

Paris, c'était Montmartre, Apollinaire et le Bateau-lavoir,

La Célestine bleue, l'Arlequin ros', tes yeux de diamant noir ...

Parade, musiciens, Pulcinella,

La Méditerranée dansait par là ...

J'entends chanter le piano de Satie sous ton pinceau,

Pablo

Pablo, de quel dieu bizarre

Es-tu le frère ici-bas ?...

Pablo, même l'Alcazar

Sait que le hasard,

Ça n'existe pas...

Pablo contre les Césars,

Tueurs de García Lorca,

Pablo, avec ton regard,

Hugo et Mozart

Ont peint Guernica,

Ont peint Guernica ...

La paix c'est ton défi, ton cri de guerre et celui de l'oiseau,

Celui de la colombe que tu fais jaillir de ton tableau,

Toi l'homme dessiné par l'infini,

L'azur écartelé sous le génie ...

Et toutes les Espagnes libérées de leur Franco ...

Pablo

Pablo, de quel dieu bizarre

Es-tu le frère ici-bas ?...

Pablo, même l'Alcazar

Sait que le hasard,

Ça n'existe pas...

Pablo contre les Césars,

Tueurs de García Lorca,

Pablo, avec ton regard,

Hugo et Mozart

Ont peint Guernica,

Ont peint Guernica.

Get this song at:  amazon.com  sheetmusicplus.com

Share your thoughts

0 Comments found