Gerard Berliner - Voleur De Mamans Lyrics

Voleur De Mamans by Gérard Berliner(Gérard Berliner/Franck Thomas)

J'ai vu plus d'une dizaine de pères
Et j'ai eu froid dans tellement de pensions.
Ma mère préférait l'amour à son métier de mère
Et le sommeil tombait sans baiser sur le front.

Je suis un voleur de mamans, je vole tout ce qui m'a manqué.
Entre 8 ans, 10 ans, 12 ans cette infinie douceur
Me crève, me crève encore, le cœur.

Jamais j'ai eu de vrai dimanche tout seul, elle me laissait tout seul.
L'été, elle m'exilait sur une plage de la Manche
Je voulais me noyer pour qu'elle soit en deuil.

Je suis un voleur de mamans, je vole tout ce qui m'a manqué.
Entre 8 ans, 10 ans, 12 ans cette infinie douceur
Me crève, me crève encore, le cœur.

J'attendais tous les retours des trains.
J'inventais plusieurs contes italiens.
Mais jamais, quand elle ouvrait ses mains
C'était du vide et de la poussière d'étoile.
La ville, c'est le bal, c'est la neige
Et puis, y'a ce grand jour où il nous faut partir
Mais je rôde dans les gares, aux jardins, aux manèges
Pour en trouver une autre et pour enfin guérir.

Je suis un voleur de mamans, je vole tout ce qui m'a manqué.
Entre 8 ans, 10 ans, 12 ans cette infinie douceur
Me crève, me crève encore, le cœur.
 

Share your thoughts

Comment :
Rating :
comment

(Maximum characters: 100)
You have characters left.