Home >> Artists starting with R >> Raphael Lyrics >> Mariachi Blues

Raphael - Mariachi Blues Lyrics

Je rentre chez moi,
Vitres noires fumees,
Dans le G7 envie de pleurer sur les fantômes d'Edith Piaf, d'Elvis Presley,
L'âge d'Or du passe.
Quand la voiture du tueur en folie arrivera, avec les Mariachi, ce qui arrivera, cette musique me trouble le coeur d'une vie de reve.
Certains l'aiment à 200 à l'heure, dans les murs dans les ravins, d'autres revolverise les poumons, calamine par le cow boy general malboro, fenetres et gaz à tout les etages, la Seine coule gelee les Champs Elysees, tombes au champ d'honneur Jim, Vincent, Amy pour la vie.

Fallait-il qu'on l'aime ?
Ton bon vieux rock'n'roll.
Fallait-il qu'on l'aime ?
Ton bon vieux rock'n'roll.
Sur le chemin de l'ecole, certains ont construit cette ville. Certains ont construit cette ville.

Je rentre chez moi,
Vitres noires fumees,
Dans le G7 envie de pleurer et mon chien hurle à la lune sur la banquette arrière.
Quand la voiture du tueur en folie arrivera, avec les Mariachi, ce qui arrivera, cette musique me trouble le coeur d'une vie de reve.

Fallait-il qu'on l'aime ?
Ton bon vieux rock'n'roll.
Fallait-il qu'on l'aime ?
Ton bon vieux rock'n'roll.
Et toi tu viens de loin.
Sur le chemin de l'ecole, certains ont construit cette ville.

Fallait-il qu'on l'aime ?
Ton bon vieux rock'n'roll.
Fallait-il qu'on l'aime ?
Ton bon vieux rock'n'roll.
Sur le chemin de l'ecole, certains ont construit cette ville.

(Merci à Mello pour cettes paroles)
 

Share your thoughts

Comment :
Rating :
comment

(Maximum characters: 100)
You have characters left.